Rencontre en classe de 4e avec le jeune slameur granvillais Erwan Lecaplain

Mercredi 4 décembre, une classe de 4è a pu écouter R-One de son nom de scène, jeune slameur finaliste au Grand Slam national à Paris-Belleville et participant aux Joutes poétiques granvillaises 2019. Suite à une émission sur la radio associative locale Avranches FM, ce lycéen en Terminale à Coutances avait en effet proposé à Mme Grosfils professeur de français de venir au collège slamer l’espoir et la tolérance.

JPEG - 278.6 ko

De son handicap de naissance, il a fait une force comme son modèle Grand Corps malade.
Se sentant seul en Seconde au lycée, un peu à part et ne pouvant faire de sport, il s’est lancé à fond dans cette poésie urbaine qui peut permettre selon lui à tout le monde de s’exprimer.
« J’ai fait de belles rencontres, toutes générations confondues, qui m’ont donné espoir. »

Répondant aux questions des élèves très intéressés, Erwan a expliqué les règles du slam : 3mn maximum, liberté et variété des tons, dit a cappella mais parfois accompagné d’instru qui peuvent parfois inspirer le texte même si lui part très souvent de son vécu pour ses slams.

Les élèves ont pu en découvrir sur sa chaine Youtube avec des titres très parlants : Ne jamais rien lâcher (pour sa sœur jumelle), Ensemble plus fort (avec L30 qui crée de la musique malgré un lourd handicap)…

Mais mieux encore, en exclusivité pour les collégiens, R-One a slamé a cappella son tout nouveau texte Où est le respect ? créé pour un album collectif L’art des rencontres proposé par Musique Expérience à des jeunes sur le thème du respect et de la tolérance.
Tout simplement, Erwan a conclu sur un message essentiel : « La différence fait la richesse. La vie on n’en a qu’une, il faut éviter de la bousiller et voir ce qui est positif. »

En pleine écriture de saynètes contre le harcèlement dans le cadre de leurs cours de français et plus largement du projet « Citoyen du Mont, citoyen du monde », les collégiens ont été profondément marqués par son témoignage et lui ont même demandé son contact pour poursuivre l’échange au-delà de l’heure de cours.

Documents joints